Accueil » K40, arrivée et premier feu

K40, arrivée et premier feu

Elle est arrivée bien plus tôt que prévu, un colis de 30 kg, une petite frayeur quand j’ai vu que la boite était mise verticalement dans le camion 🙁

Un gros carton

J’ai vite ouvert et j’ai été rassuré rapidement, bon emballage, du polystyrène bien épais, pas de trace de chocs.

Plusieurs centimètres de polystyrène partout.

J’ai adapté une étagère pas chère mais costaud, ajouté des roulettes, mis un plateau plus grand et j’ai enfin déballé réellement la machine. J’avais toujours des craintes car le tube laser est très fragile et pas donné.

Bon on voit vraiment que c’est de l’entrée de gamme, certaines vis pas serrées, bref un bilan sérieux s’avère indispensable avant la mise en route comme conseillé sur la plupart des site que j’ai consulté ou des vidéos visionnées.

La trappe de protection du logement du tube et celle de l’électronique sont verrouillées par une vis btr. La doc est quasi inutile car surtout chinois et allemand avec un peu d’anglais.

Très vite armé de mon multimètre et de ma panoplie d’outils je détecte un premier soucis. Il est souvent reproché à ces machines un manque de sécurité. Un énorme effort a été fait sur cette machine, un micro-switch a été ajouté pour empêcher la mise en marche du faisceau sur on ouvre le compartiment principal (je suppose que les vis sur les deux autres sont là pour de la sécurité à petit prix). N’étant pas un débutant, je me dis que l’emplacement de cette sécurité pose un problème. Petite vérification à l’ohmmètre et bingo non fonctionnel, la palette de contact n’entre en contact avec… rien ! Pour la mise au point je décide de déconnecter la « sécurité », je vois que le câblage est en série avec l’interrupteur du tube. Je vois un raccord avec de la gaine thermo, je l’ouvre et là deus fils torsadés très grossièrement et pas une goute de soudure, ce que j’appelle une épipassure ;). Bon je connecte le fils de sortie au bloc d’alim et vérifie les connexions, un tiers non serrées, par contre des embouts partout (indispensable avec du multibrin). Naturellement je vérifie le raccordement des terres, miracle c’est ok.

A noter que sur cette machine l’extracteur ultramerdique habituel est remplacé par un ventilo type PC de 100mm. Mieux mais débit d’air à tester…

Passons aux choses sérieuses, j’installe la pompe de refroidissement et la cuve, les tuyaux sont un peu courts, j’ai de la rallonge en commande (ainsi qu’un débitmètre thermomètre). Une demi-heure de circulation pour chasser les bulles d’air (pensez à utiliser de l’eau déminéralisée et à y ajouter un peu de javel, la première pour les dépôts calcaire, la seconde pour les algues).

Je décide de faire un test du tube. Mise sous tension (bruyant le zinzin). La tête se déplace au zéro, bon signe. Malgré la réputation de miroirs non alignés je tente le tout pour le tout et place un bout de papier sur le lit sous la tête. Je bascule l’interrupteur du tube, place le potentiomètre d’intensité vers le premier tiers (pas d’affichage constant sur le milliampèremètre) et appui sur le bouton de test une seconde. Dans le mille ! Un joli petit trou juste à l’aplomb de la tête :).

La suite :

J’ai commencé à imprimer des pièces trouvées sur thingiverse pour :

  • installer une assistance à air qui permet de souffler les fumées sur l’impact et améliore sensiblement la qualité de découpe ou de gravure ainsi que d’éliminer les traces de fumée.
  • Installer deux petits laser ligne qui aideront au positionnement des pièces ainsi qu’à la mise au point.
  • Des supports de chaîne articulée, celle-ci guidera le tuyau d’air pour la buse de soufflage et des fils d’alimentation des pointeurs. voir le modèle : K40 CO2 Laser -= Vitamins =-

Demain je vais tenter une première découpe et gravure juste le plaisir.

La suite du programme sera l’installation d’une alim de 5V pour des accessoires comme les pointeurs, des bandes de leds, à terme un raspberry. Je prévois une autre alim en 24V car celle qui est intégrée est vraiment limitée.

Je vais aussi commencer des expérimentations de lit de découpe, celui livré avec la machine est systématiquement (ou presque) viré car très mauvais. Je pense à un système à ressort mais beaucoup de solutions existent, à voir donc…

Étiquettes:
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments