Je relis : les sables de Mars de Arthur C Clarke

written by Jean-Paul Rouzé on juillet 12, 2014 in Lectures and Opinions with no comments

J’ai retrouvé chez une bouquiniste ce roman que j’avais lu il y a bien longtemps, il a été écrit en 1955.

1955, pas mal d’années avant qu’un homme soit envoyé dans l’espace.

Ce qui est remarquable, c’est à quel point l’auteur a anticipé le futur et à quel point il est passé à côté.

Ainsi il voit des stations spatiales, décrit le comportement en apesanteur… mais son héros tape à la machine avec du papier carbone et d’une fusée à propulsion atomique envoie ces documents vers la Terre par fax analogique.

Demain est-il prévisible ?

Clarke et Verne avant lui ont été visionnaires et aveugles, au début des années 60 le patron d’IBM disait qu’il y avait au plus sur la planète une marché pour sept ordinateurs…

Désespérant ? Au contraire formidable, quelle horreur si demain était prévisible !